Chantale Grenon Stories Site web
Par un participant

Une fin de semaine pour faire une différence

Je les vois, au sommet de cette dernière côte. Ils m’attendent et m’encouragent. Finalement, j’y arrive. Ils me donnent une chance de reprendre mon souffle, me rappellent que j’y suis parvenue, et nous traversons la route et franchissons le fil d’arrivée ensemble.

Je ne connaissais aucun d’entre eux avant l’événement, mais je ne peux pas m’imaginer avoir fait cette randonnée et complété les trois jours sans eux, sans leurs sourires, leurs encouragements, leurs conseils et les poussées occasionnelles qu’ils m’ont données dans les côtes. Voyez-vous, je ne suis pas une cycliste, loin de là, et le Roulez pour vaincre la SLA était pour moi un immense défi. Lorsque j’ai appris qu’on avait diagnostiqué chez Dean, l’entraîneur de hockey de mes deux plus jeunes garçons, cette maladie, je voulais sincèrement aider. Et je voulais aussi que mes enfants comprennent que nous pouvions faire une différence, aussi petite soit-elle. Trois de mes garçons ont pris part à l’événement d’un jour le dimanche et ils ont vraiment aimé l’expérience.

Ce fut une fin de semaine mémorable au cours de laquelle j’ai eu la chance de rencontrer des gens vraiment super qui participent à cette randonnée et recueillent des fonds depuis de nombreuses années, et qui sont vraiment dévoués à la cause. Ils m’ont parlé des personnes en l’honneur desquelles ou à la mémoire desquelles ils faisaient la randonnée. J’en ai appris davantage sur tout le travail qui est effectué pour soutenir les personnes qui vivent avec la maladie et leur famille, et sur la recherche en cours pour finalement trouver une façon de guérir la maladie. J’avais vraiment l’impression de faire partie de quelque chose de grand… Lorsque j’ai décidé de participer à la randonnée, j’ai dit à Dean que j’allais parler de la SLA à tous ceux que je connaissais. J’ai été frappée de constater combien de personnes avaient été touchées par cette maladie, que ce soit par le biais de membres de leur famille ou d’amis. Beaucoup de gens appuient la cause.

Ma famille et moi avons eu la chance de souper en compagnie d’Alain Bérard et sa famille le samedi soir. Grâce à sa personnalité chaleureuse et à son sens de l’humour, il a vraiment charmé mes garçons. Et lorsqu’il m’a remerciée d’avoir participé, j’ai su que, même si mes jambes étaient en compote après une journée exigeante à vélo, je serais de retour l’an prochain.

Chantale Grenon