« Au cours des deux dernières semaines, vous avez appris la mauvaise nouvelle que j’ai reçue. Pourtant, aujourd’hui, je me considère l’homme le plus chanceux de la Terre. » 

          – Lou Gehrig, 4 juillet, 1939

Discours d'adieu de Lou Gehrig

Il y a près de 75 ans, Lou Gehrig, légende du baseball, se tenait devant 62 000 partisans au Stade des Yankees et prononçait l’un des discours les plus mémorables de l’histoire du sport. Il est décédé deux ans plus tard, à 38 ans, de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), mieux connue maintenant sous le nom de la Maladie de Lou Gehrig. Aujourd’hui, Gehrig demeure une source d’inspiration et représente la force, l’humilité et le courage des milliers de Canadiens aux prises avec la SLA.

Inspirée par le discours de Lou Gehrig, et au nom de la Société de la SLA du Québec j’aimerais exprimer ma sincère reconnaissance envers tous ceux qui font partie de notre équipe : nos donateurs, bénévoles, partenaires en santé, participants, familles et chercheurs.

 « Chers amis,

La Société de la SLA du Québec se considère aujourd’hui comme l’organisme à but non lucratif le plus chanceux de la Terre ! En 31 ans d’existence, nous avons été comblés d’encouragement et de soutien. Vous n’avez qu’à compter ces grands hommes et ces grandes femmes qui ont fait partie de notre équipe. Être associée à ces personnes n’est-il pas le fait le plus marquant de l’existence de la Société? Oui, nous sommes privilégiés! Qui ne serait pas fier d’avoir à ses côtés des anciens Expos, comme Steve Rogers, Andre Dawson, Claude Raymond, Felipe Alou, Pedro Martinez et Moises Alou, ainsi que l’ancien joueur de la LNH Vincent Damphousse, qui nous ont aidés à accroître la sensibilisation au cours des années?

Pouvoir compter sur des défenseurs de notre cause, Patrice Roy, Céline Galipeau, Rick Moffat, des chercheurs de renommée, des membres des Alouettes, et des familles touchées par la SLA? Des personnalités estimées du monde des affaires nous aident à amasser des fonds. Et que dire de nos inlassables bénévoles, toujours prêts à donner leur temps et leur énergie?  Oui, nous sommes privilégiés. Quand les donateurs et les commanditaires nous appuient… c’est quelque chose. Quand des étrangers nous demandent comment ils peuvent aider… c’est quelque chose. Quand les Cliniques SLA de la province et le réseau de la santé collaborent avec nous… c’est quelque chose.  Promouvoir la recherche de pointe, fournir des programmes et des services aux personnes atteintes de SLA… ça, c’est une bénédiction. Les personnes atteintes de la SLA sont de véritables piliers de force et elles démontrent plus de courage qu’on ne le croirait possible – ce sont les personnes les plus extraordinaires que nous connaissons. »

Je termine en disant que les personnes atteintes de la SLA font face à une épreuve difficile, mais nous pouvons, ensemble, leur offrir espoir et une raison de vivre.

Claudine Cook
Directrice générale de la Société de la SLA du Québec

Nous aimerions remercier Les Capitales de Québec pour le montage graphique en l’honneur de Lou Gehrig. Cliquez sur les photos pour les voir en taille réelle.

Pour en savoir plus sur Lou Gehrig et son héritage, visitez LouGehrig.com

 

Il y a 75 ans, Lou Gehrig a lancé la première campagne de sensibilisation à la SLA. La sensibilisation est une étape primordiale pour soutenir nos efforts à la recherche et auprès des familles. S’il vous plaît, aidez-nous à faire connaître la SLA durant le mois de sensibilisation, mais aussi le 4 juillet. Partagez votre histoire avec vos médias locaux, créez votre événement ou joignez-vous à nos marches. Ensemble, nous ferons connaître la SLA!

 

75 ans plus tard, il n’existe toujours aucune cure ou aucun traitement. Joignez-vous à nous en faisant du bénévolat, en participant à nos événements, ou en faisant un donEnsemble, nous vaincrons la SLA!