Geneviève Bertrand habite dans une province où le hockey est roi. Mais elle préfère de loin le bruit de l’impact du bâton de baseball et la phrase « Bonsoir, elle est partie! » que « Et c’est le but! ». Mme Bertrand est une passionnée de baseball (grande passionnée).

Cet été, elle combinera ses deux passions: le baseball et la collecte de fonds pour la SLA. Non seulement Mme Bertrand siège au Regroupement du baseball féminin de Montréal, mais elle est aussi la vice-présidente du Conseil d’administration de SLA Canada et ancienne membre du comité administrateur de la Société de la SLA du Québec.

Cette année, les championnats provinciaux féminins de baseball auront lieu à Montréal. Le 1er août, la Société de la SLA du Québec et le Regroupement du Baseball Féminin de Montréal organisent un Match des Célébrités au Parc La Fontaine, en partenariat avec les championnats. Les profits financeront la recherche et les services offerts aux personnes atteintes et leur famille. Ève Duranceau est la capitaine de l’équipe des Marraines, regroupant 12 célébrités montréalaises, qui affrontera l’équipe des Célébrités, formée des membres de l’équipe canadienne de hockey Kim St-Pierre et Charline Labonté et la comédienne, Cathy Gauthier.

« Le Match des Célébrités est une bonne façon d’accroître la visibilité des besoins criants et d’amasser des fonds pour vaincre la SLA, » explique Mme Bertrand. « Quelque 2 500 à 3 000 Canadiens vivent avec cette maladie neurodégénérative fatale à progression rapide. Parce que la SLA est mortelle et incurable, la recherche est cruciale pour l’espoir des familles. »

Philanthropie signifie « amour de l’humanité »

Les parents de Mme Bertrand lui ont enseigné très tôt que le bénévolat et l’action de redonner à la communauté étaient les principes humains les plus nobles. Elle a fait du bénévolat aussi longtemps qu’elle se souvienne. À 17 ans seulement, elle a siégé à son premier conseil d’administration à titre de trésorière, à l’Association de handball Olympique de Laval. Plus tard, elle est devenue présidente du conseil.

L’oncle de Mme Bertrand est décédé de la sclérose en plaque, une maladie neurologique comme la SLA. Depuis, Mme Bertrand est fascinée par le cerveau et son fonctionnement. Petite, elle clamait haut et fort qu’elle serait neurochirurgienne.

« Le cerveau est l’ordinateur le plus puissant jamais conçu. Je suis captivée par son fonctionnement. Au final, je n’ai pas fait d’études médicales, mais plutôt en gestion des affaires, » affirme Mme Bertrand. « J’ai rédigé une thèse novatrice pour ma maîtrise qui explorait comment les processus de mémoire et du cerveau pouvaient aider à développer un système de gestion pour tous les aspects d’une entreprise. Le titre était ‟Le transfert des connaissances lors de la mise en place de systèmes progiciels intégrés‟ »

Geneviève a eu connaissance de la SLA après que la mère de sa meilleure amie, Monique, ait été diagnostiquée. Mère et fille se sont impliquées auprès de la Société de la SLA du Québec, et Mme Bertrand a décidé de prêter main forte afin de mieux connaître la maladie, améliorer la qualité de vie des personnes atteintes, et amasser des fonds pour trouver un traitement et éventuellement une cure.

Canada et Québec: domicile de chercheurs de renom

Mme Bertrand est emballée face aux progrès de la recherche sur la SLA. Elle souligne que le Canada, particulièrement le Québec, est le domicile de chercheurs de renommée mondiale.

Elle est également soutenue par la vision 2014 de SLA Canada pour trouver un traitement d’ici dix ans. À cette fin, l’objectif du Plan stratégique de la Société canadienne pour la recherche (2014-2017) est de développer au moins une nouvelle stratégie thérapeutique pour ralentir la progression de la SLA. Pour atteindre ce but, la Société canadienne de la SLA a consacré 1M$ sur trois ans pour financer l’équipe de recherche translationnelle Arthur J. Hudson. Ce programme réunit des chercheurs en recherche fondamentale et clinique à travers le pays pour accélérer le développement de produits thérapeutiques.

Mme Bertrand s’avoue impressionnée par le courage et la ténacité des personnes aux prises avec la SLA. «Le bénévolat à la Société de la SLA vous donne un regard différent sur vos problème mineurs. J’ai rencontré beaucoup de gens qui vivent cette terrible maladie. Ils sont souriants, résilients et provocateurs. Ils vivent leur vie à fond alors qu’ils pourraient facilement abandonner. Ils me motivent à appuyer la Société, à recueillir des fonds pour offrir aide et soutien aux personnes atteintes et leur famille. Nos connaissances sur cette maladie sont toujours insuffisantes et nous avons besoin de dons pour aider les chercheurs à trouver un traitement. »

Allons au baseball!

Match des Célébrités Celebrity Softball GameL’édition 2014 du Match des Célébrités, organisé de concert avec le Regroupement du baseball féminin de Montréal aura lieu le 1er août au Parc La Fontaine à 19 h (portes ouvrent à 18 h).

Le Match opposera deux équipes féminines composées de personnalités sportives, médiatiques ou du divertissement.

Cliquez ici pour en savoir plus.